Les gabares, le bateau traditionnel de la Dordogne

2 février 2022

Les gabares, un moyen de transport fluvial ancestral et caractéristique du département de la Dordogne

Qu’est-ce que les gabares ?

Étymologiquement le mot « gabare » provient de l’occitan « gabarra » qui veut dire navigation. Ces bateaux se déclinaient sous deux formes selon leur exploitation, car ils devaient supporter des charges plus ou moins lourdes. Il en existait 2 types : 

  • Les gabares fluviales
  • Les gabares maritimes

Les gabares fluviales, à destination du transport de petites marchandises

Ces embarcations sont reconnaissables par leur fond plat qui leur sert à naviguer au fil de l’eau en portant de lourdes charges. Pour flotter et pouvoir sillonner notre cours d’eau La Dordogne, la coque était à francs-bords. Cette technique de construction navale se base sur un schéma de membres superposés. La liaison entre Bordeaux et Bergerac se faisait notamment grâce à ces bateaux qui transportaient les marchandises.

Les gabares maritimes, principalement pour les marchandises volumineuses

Ces bateaux à coque étaient constitués d’un 3 mâts. Cet assemblage permettait aux gabares d’avancer plus vite, surtout lors de grosses cargaisons qui ralentissaient le trajet à cause du poids. Leur structure était réalisée de manière à être solide tout en facilitant la navigation. Selon leur taille et leurs usages, certaines gabares maritimes pouvaient avoir jusqu’à 20 pièces de canon. Pour naviguer sur de longs trajets, ils pouvaient supporter des tonnes de bois de charpentes, de multiples tonneaux et bien d’autres marchandises volumineuses.

Les gabares, une embarcation qui perdure dans le temps avec une nouvelle utilisation sur La Dordogne

Une utilisation commerciale avant d’être touristique

Afin de faciliter les échanges de marchandises et le transport de matières premières aux chantiers navals, l’usage des gabares était de mise. La construction des bateaux en bois elle-même montrait le savoir-faire des artisans charpentiers. 
Au XVIIIème siècle, les chantiers navals étaient très développés sur le département de la Dordogne. Les compétences des charpentiers étaient recherchées en raison d’une forte demande. 

L’activité se divisait en 4 secteurs :

  • La construction
  • La vente
  • Le service de réparation 
  • Le service juridique et technique.

On compte plusieurs communes périgourdines reconnues pour leurs constructions de gabares. Au cours des siècles ces compétences et connaissances se sont transmises pour représenter l’Artisanat dans le département. Fin du XIXème siècle, ce sont Bergerac, Mouleydier et Saint-Capraise-de-Lalinde qui étaient les chantiers les plus actifs.

L’usage contemporain des gabares sur La Dordogne

Désormais, vous pouvez toujours monter sur une gabare le temps d’une balade fluviale. Elles vous permettent de voguer sur La Dordogne et de vous imprégner des falaises, de la verdure, de l’architecture et du bruit de la nature. À des fins touristiques, plusieurs entreprises proposent des balades sur ces embarcations ancestrales. Pour découvrir les villages et faire un retour dans le temps, les balades en gabare sont incontournables. 

Au fil de l’eau, laissez-vous guider par les commentaires des capitaines qui vous dépeindront l’histoire et la culture de notre beau Périgord. Cette vue inoubliable vous donnera sûrement envie de revenir vous rendre visite pour en découvrir plus !

N’hésitez pas à consulter la présentation de Stéphanie, qui vous propose des logements atypiques pour un séjour en Dordogne : https://leperigourdin.fr/commerces/the-alpaca/

Sources :

Wikipédia

Site Esprit de Pays

Site du Périgord

Site Dordogne Périgord Tourisme

Découvrez d’autres actualités du Périgord

Le Patrimoine Les chauves-souris, une présence importante sur le département de la Dordogne
23 mars 2022

Les chauves-souris, mammifères de plus de 1 400 espèces qui sont utiles pour l’équilibre de la biodiversité  Les chauve-souris, des animaux aux origines ancestrales qui sont un mystère pour les êtres humains L’arrivée des chauves-souris dans l’histoire  Le nom scientifique de ces petites bêtes est « chiroptère » qui signifie « mains ailées ». C’est tout à fait ce […]

Lire l'article
Le Patrimoine Pourquoi les villes et villages finissent en -ac dans le département de la Dordogne ?
3 mars 2022

De nombreux villages en Dordogne se terminent par -ac à cause de leur histoire qui date de l’époque gallo-romaine  Retour sur les racines du suffixe -ac Si l’on se base sur l’étymologie du suffixe -ac, il est en réalité gaulois avant d’être repris par les latins. Ce petit complément de mot chantant sert à nommer […]

Lire l'article
Le Patrimoine Des sites naturels du Réseau Natura 2000 en Dordogne
1 mars 2022

Le Réseau Natura 2000, une reconnaissance de l’Union Européenne pour les sites qui disposent d’une flore et d’une faune impressionnantes Qu’est-ce que le Réseau Natura 2000 ? À l’origine c’est un projet de la commission européenne qui cherchait à protéger les oiseaux en créant des zones de protection spéciales. En 1992, l’Union Européen met en […]

Lire l'article
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend