L’artisanat en Dordogne

30 juillet 2021

L’ART DE L’ARTISANAT

Loin de nous l’idée de faire de l’ombre à Maître Capello ( ou Wikipédia pour les plus jeunes de nos lecteurs ) cependant, pour parler d’artisanat et en parler correctement il nous faut remonter à sa source et donc, à son étymologie.

En latin, ars, artis est un substantif qui, dans son usage le plus répandu, désigne “un talent, un savoir-faire, une habileté, un art (1). ” À l’origine donc, art et artisanat étaient une seule et même chose. Cette proximité de sens et cette origine commune transparaissent encore aujourd’hui dans la forme de ces mots en français.  Et pour cause, “art” et “artisanat” réfèrent tous deux à un savoir-faire, à une connaissance technique spécifique. Cette proximité de sens a perduré pendant de nombreux siècle après le déclin de nos amis latins car au XVIe siècle, “l’artisan” pouvait désigner autant “l’artiste” ou “l’écrivain” que “celui qui exerce un art manuel” (2). Aujourd’hui, c’est ce dernier sens qui prédomine et l’artisan est désormais une “personne exerçant, pour son propre compte, un art mécanique ou un métier manuel qui exige une certaine qualification professionnelle (3).” Malgré la récente distinction entre l’artisan et l’artiste, on ne peut que constater que les produits de ces deux professionnels participent à la richesse de notre patrimoine culturel. Observons donc de plus près la place qui est réservée à l’artisanat dans notre beau département.

L’ARTISANAT EN DORDOGNE

Après avoir porté notre attention sur ses lettres, passons aux chiffres si vous le voulez bien.

Selon la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, en date du 1er janvier 2021, la Nouvelle-Aquitaine rassemble 165 000 entreprises artisanales en activité. En terme de nombre d’emplois, cela représente un total de 20 1989 contrats salariés. Les métiers de l’artisanat sont donc un moteur économique majeur de notre culture mais aussi de notre économie régionale.

En ce qui concerne plus précisément le territoire périgourdin, la Dordogne rassemble à elle seule un total de 14373 entreprises artisanales actives pour 13 726 salariés (4). Avec un résultat de presque 38%, le bâtiment reste le secteur majeur de l’artisanat dans le département. Il est suivi de près par les prestataires services qui représentent 36% des artisans locaux. Les producteurs remportent quant à eux la médaille de bronze avec un peu plus 14% d’entreprises artisanales et le secteur de l’alimentation clôt ce classement avec une part de quasiment 11% (5).

De nos jours, l’artisanat est donc un acteur économique majeur de l’économie périgourdine. Malgré l’impact de la crise sanitaire et économique due au Covid-19, l’artisanat n’a pas dit son dernier mot. Si de nombreux acteurs économiques ont été contraints de fermer boutique, d’autres ont décidé de se lancer dans la création de leur entreprise d’artisanat malgré un contexte économique incertain.

LES CONSÉQUENCES DE LA CRISE SANITAIRE SUR L’ARTISANAT PÉRIGOURDIN

Malgré une baisse de 0,9% de la dynamique entrepreneuriale en 2020, la Dordogne a vu arriver cette même année 21677 créations de nouvelles entreprises artisanales sur son territoire. Cette fois, c’est le secteur des services qui participe pour la majeure partie à cette redynamisation avec une part de 42% des créations d’entreprises. Le bâtiment, quant à lui, a plus sévèrement souffert de la crise. Bien qu’il conserve la première place en nombre d’entreprises artisanales recensées en 2021, en 2020, le secteur du bâtiment ne représente “que” 32% des créations d’entreprises (6). Tout n’est pas perdu cependant pour l’avenir de l’artisanat en Dordogne car notre département compte tout de même 969 apprenants (tous secteurs d’activité confondus) prêts à reprendre le flambeau et faire perdurer les savoirs-faire qui font la réputation de notre région. Malgré un bilan difficile pour la restauration, périgourdins ou gens de passage pourront se rassurer : la majorité de ces apprenants se destinent aux métiers de bouche. Le patrimoine culinaire et les savoirs-faire traditionnels ont encore de beaux-jours devant eux.

L’impact de de la crise n’a pas eu que des mauvais côtés. Car, si les entreprises on subit de plein fouet la mise à l’arrêt de notre modèle économique, le temps de repli induit par les confinements successifs a également permis à certains consommateurs de repenser leur manière de consommer. Consommer, mieux, plus responsable en prenant en compte l’empreinte écologique de ses choix, consommer humain en faisant travailler le commerçant du coin plutôt que d’acheter dans un énième impersonnel supermarché.

UNE QUALITÉ PLÉBISCITÉE PAR LES CONSOMMATEURS

“Artisan”, “artisanal”, “production artisanale”, de nous jours, le terme est convoqué sous toutes ses formes et pas toujours à bon escient. Toutefois, cet emploi à tout va témoigne du besoin de répondre à la demande grandissante des consommateurs. Dans l’imaginaire collectif, “artisanat” est pour beaucoup synonyme de “savoir-faire” et donc de “qualité”. Si le commerce de proximité et la préférence pour la qualité était déjà ancrés dans les habitudes de consommation de certains habitués, la crise sanitaire provoquée par le Covid -19 a également amener les consommateurs à questionner leur manière d’acheter. D’acheter et surtout de manger ! En passant plus de temps chez eux, les consommateurs ont davantage pris le temps de préparer leurs repas. Le fait-maison et les produits frais, locaux et de saison ont le vent en poupe. 69% des français ont dit profiter du temps libéré par le confinement pour se mettre à la cuisine. Un changement constaté également du côté des plats préparés puisqu’une baisse de 28% a été constatée pendant le confinement (7).

N’EST PAS ARTISAN QUI VEUT

Si le terme “artisanal” est à la mode, il ne peut cependant pas être employé à tort et à travers. L’utilisation de ce terme est strictement encadrée comme le souligne le Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) : “l’emploi du terme « artisan » et de ses dérivés est encadré par la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative au développement du commerce et de l’artisanat (article 21 de la loi) et le décret n° 98-247 du 2 avril 1998 relatif à la qualification artisanale et au répertoire des métiers (8) .”

Pour pouvoir se revendiquer “artisan” il faut donc :

  • “Être immatriculé au répertoire des métiers (9)
  • Ne pas employer plus de 10 salariés
  • Au moins l’un des dirigeants de l’entreprise doit justifier d’au moins une des qualifications suivantes : CAP, BEP ou “un titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles d’un niveau équivalent (10)ou bien une expérience professionnelle avérée du métier d’au moins 3 ans.

VOS ARTISANS PÉRIGOURDINS À PORTÉE DE MAIN !

Avec 14373 entreprises artisanales référencées en Dordogne, les artisans participent activement à l’économie et à la richesse culturelle de notre département. Nous sommes ravis de pouvoir vous faire découvrir ou redécouvrir certains d’entre eux dans notre répertoire des entreprises de Dordogne. Alors si vous voulez allier qualité des produits et des rencontres, vous pouvez les découvrir en cliquant juste ICI !

Sources :

(1) Dictionnaire Gaffiot latin-français (1934), p. 165.

(2) CNRTL

(3) CNRTL

(4) CMA

(5) CMA

(6) CMA

(7) Artisans gourmands

(8) Économie.gouv

(9) Économie.gouv

(10) Économie.gouv

Découvrez d’autres actualités du Périgord

Vie périgourdine Le Périgord-Limousin fait ses soldes
26 janvier 2022

Episode 2 – Les entreprises présentes sur le territoire de la Communauté de Communes Périgord-Limousin font des réductions pour les soldes ! Notre partenaire la Communauté de Communes du Périgord-Limousin vous présente nos adhérents. Nous vous proposons de découvrir les offres des commerces thibériens. Tous présents en Périgord Vert, chacun d’eux participe à l’économie locale […]

Lire l'article
Vie périgourdine Les événements du mois de février
25 janvier 2022

Pour cette deuxième fois de l’année 2022, Le Périgourdin vous a recensé plusieurs évènements qui pourraient vous plaire  sur le département de la Dordogne. Au programme des animations locales, des évènements festifs et sportifs, mais aussi culturels.  Mardi 01 : début de l’exposition de peinture de Dominique Gobbe à la Médiathèque de Montpon-Ménestérol (24700). Sa […]

Lire l'article
Vie périgourdine Zoom sur l’association SOS Forêt Dordogne
24 janvier 2022

SOS Forêt Dordogne, une entité périgourdine d’une association nationale qui sensibilise sur la situation des forêts et sur comment agir de manière collective Un collectif national initié en Auvergne  L’organisation a vu le jour en 2011 depuis la Lorraine, en rassemblant des personnes qui se préoccupaient des forêts françaises. L’association réunit à la fois des […]

Lire l'article
1 2 3 8
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend