Les maisons à colombages, un patrimoine architectural périgourdin hérité du Néolithique

21 février 2022

Un savoir-faire ancestral pour la construction des maisons à colombages

Vous les avez peut-être déjà vu en visitant nos villages ? Ce sont des maisons avec de longs pans de murs habillés de bois. Aux structures et formes différentes, elles sont appelées « maisons à colombages » et font parties du patrimoine architectural périgourdin. Les premiers vestiges de ces constructions remontent au Néolithique. Ces traces mettent en évidence les savoir-faire manuels de nos ancêtres qui datent de la dernière période de la Préhistoire. 

Pour différents types de maisons, ces structures de bois plus ou moins longues ont traversé le temps prouvant leur solidité. À travers le Moyen-Âge, la Renaissance ou encore les habitations du XVIIème et XVIIIème siècles, ces maisons à colombages ont pris des formes singulières. De nos jours, ce sont des maisons que l’on peut retrouver dans plusieurs de nos villages de la Dordogne. Aussi agréable pour les locaux que pour les touristes, elles sont à découvrir en se promenant à travers les ruelles des différents Périgord. 

Des techniques et matériaux spéciaux 

Plusieurs techniques étaient utilisées selon la période et les matériaux disponibles. Chaque période de l’histoire avait ses propres façons de construire et ses propres formes selon les communes. Dans le Sud-Ouest, la structure était souvent réalisée à base torchis et de paille.

  • Au Moyen-Âge : la technique privilégiée était l’utilisation de bois long pour créer le colombage. En trait unique, ces bouts de bois se tenaient verticalement sur les murs des maisons de l’époque. Mais ce n’était pas une construction assez étanche, car à l’époque les maisons étaient construites à même le sol. L’humidité, les problèmes d’évacuations de l’eau et l’accès aux rats ne facilitaient pas une bonne préservation des matériaux. 
  • Au XIIIème siècle : débute une pénurie de bois longs empêchant les artisans de bâtir des maisons avec ces poteaux. L’organisation et l’agencement de la ville ne correspondaient pas aux transports de ces structures importantes, rendant la construction doublement compromise. 
  • Au XVème siècle : c’est le début de l’assemblage de bois courts pour former des lignes qui se croisent qui devient la manière de créer le colombage. Plus faciles à manier, affréter et plus léger ces petits poteaux s’alignent bien. 

Une architecture atypique qui attire l’oeil 

C’est un héritage et une richesse architecturale que les petits villages de Dordogne ont mis en valeur au cours des années. Vestiges du temps et d’un savoir-faire, les maisons à colombages périgourdines se déclinent avec des formes, des tailles de bois, parfois même des couleurs mais surtout des hauteurs différentes. 

Au cours des années, selon les besoins des habitants et leurs localisations géographiques ces habitations à pans de bois se sont vues tantôt surélevées tantôt remises à même le sol. Renforcées et restaurées à notre époque, ces maisons étaient faites autrefois avec des matériaux naturels tels que le la brique, la pierre, la terre crue ou encore plâtre. Leur habit est un plaisir pour les yeux des personnes passant devant ou en dessous. Chacune est unique, avec ses stries dans le bois, ses couleurs ou la disposition des membres. Vous pouvez notamment en voir à Périgueux, Sarlat-la-Canéda, Bergerac et plein d’autres villages de Dordogne. 

Les maisons à colombages déclinées à travers le monde

Ces maisons à colombages sont assez répandues dans le Périgord mais également élargi à la France entière. Mais nous ne sommes pas les seuls friands de cette architecture, plusieurs pays alentour eux aussi ont des maisons à colombages dans leurs villes. 

  • L’Allemagne, dans le centre historique les maisons sont habillées de bois ou d’ardoise.
  • Le Brésil, suite à l’immigration allemande qui a apporté leur manière de construire.
  • Le Pays Basque, plusieurs bâtiments traditionnels sont arpentés par ces colombages.
  • Le Danmark, avec des maisons plutôt situées en campagne.
  • Les État-Unis, avec une migration européenne qui a imposée ses constructions.
  • L’Australie, même raison que pour les États-Unis par l’immigration européenne.
  • La Flandre et Les Pays Bas, l’alliance entre l’ossature en bois et les maisons néerlandaises.
  • L’Italie, essentiellement des maisons situées au nord du pays.
  • La Pologne, dans les anciennes régions prussiennes.
  • La République tchèque, dans districts anciennement germanophones avec une empreinte datant de la présence d’Allemands.
  • Le Royaume Uni, une architecture médiale alliée aux constructions anglaises.
  • La Roumanie, très peu d’exemples mais plutôt dans les lieux habités par les Saxons.
  • La Suède, dans le sud du pays avec une forte sensibilité danoise.
  • La Suisse, plusieurs habitations sont à observer au nord de la Suisse.
  • La Turquie, présentes dans les vieux quartiers.
  • L’Algérie, rares maisons sans lieux prédéfinis.

Sources :

Wikipédia

Découvrez d’autres actualités du Périgord

Le Patrimoine Les chauves-souris, une présence importante sur le département de la Dordogne
23 mars 2022

Les chauves-souris, mammifères de plus de 1 400 espèces qui sont utiles pour l’équilibre de la biodiversité  Les chauve-souris, des animaux aux origines ancestrales qui sont un mystère pour les êtres humains L’arrivée des chauves-souris dans l’histoire  Le nom scientifique de ces petites bêtes est « chiroptère » qui signifie « mains ailées ». C’est tout à fait ce […]

Lire l'article
Le Patrimoine Pourquoi les villes et villages finissent en -ac dans le département de la Dordogne ?
3 mars 2022

De nombreux villages en Dordogne se terminent par -ac à cause de leur histoire qui date de l’époque gallo-romaine  Retour sur les racines du suffixe -ac Si l’on se base sur l’étymologie du suffixe -ac, il est en réalité gaulois avant d’être repris par les latins. Ce petit complément de mot chantant sert à nommer […]

Lire l'article
Le Patrimoine Des sites naturels du Réseau Natura 2000 en Dordogne
1 mars 2022

Le Réseau Natura 2000, une reconnaissance de l’Union Européenne pour les sites qui disposent d’une flore et d’une faune impressionnantes Qu’est-ce que le Réseau Natura 2000 ? À l’origine c’est un projet de la commission européenne qui cherchait à protéger les oiseaux en créant des zones de protection spéciales. En 1992, l’Union Européen met en […]

Lire l'article
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend