Sortir à Sarlat-la-Canéda

22 septembre 2021

SARLAT-LA-CANÉDA VILLE DE TERROIR, D’HISTOIRE ET CAPITALE DU PÉRIGORD NOIR

L’histoire de la ville médiévale de Sarlat aurait débuté bien avant le Moyen-âge. Selon les découvertes permises par les fouilles archéologiques, la ville de Sarlat aurait été occupée dès le paléolithique. Les fouilles sur son site ont aussi permis d’exhumer des vestiges gallo-romains qui viennent confirmer que la cité de Sarlat était un lieu de vie humaine depuis de nombreux siècles déjà avant la fondation de son abbaye bénédictine au IXe siècle. Du XIIe au XIIIe siècle, la ville de Sarlat connaît la décadence. En effet, les autorités relieuses qui régnaient jusqu’alors sur la cité sont de plus en plus contestées. Une rivalité s’installe entre les bourgeois et les représentants de l’Église. C’est ainsi que, l’autorité religieuse s’effaça peu à peu pour laisser place en 1223 à la commune de Sarlat alors composée de 4 consuls. La rivalité entre la commune et les institutions religieuses se poursuit jusqu’en 1299, date à laquelle Philipe IV le Bel alors roi de France tranche en faveur de la commune et des bourgeois de Sarlat. Par la suite, le pape Jean XXII, décida de transformer l’ancienne abbaye bénédictine en évêché afin de renforcer le pouvoir du seigneur.

Pendant la guerre de Cent Ans Sarlat passe sous domination anglaise de 1360 à 1370. Mais à la fin de la Guerre de Cent Ans elle est une des villes du Périgord le moins ravagée par le conflit. Cela lui permis de rapidement prospérer de nouveau grâce à l’enrichissement des familles bourgeoises qui l’habitaient. Après la guerre de Cent Ans l’histoire de Sarlat se voit marquée par les guerres de religions. En 1562, la ville se retrouve donc assiégée pour la première fois mais demeurera catholique malgré les assauts protestants. En 1653, Sarlat tombe sous la coupe des Frondeurs qui s’opposent alors à la politique de Mazarin. Elle devient alors un lieu d’affrontement entre les régiments des deux partis.

Après ces épisodes sanglants, du XIVe au XVIIe siècle, la ville prospère de nouveau grâce à la noblesse de robe. Les hauts magistrats de la cité font construire à Sarlat leurs nouvelles demeures munies d’une tour, symbole de noblesse. C’est à cette même époque que la pensée Humaniste se répandit et c’est cette période aussi qui vu naître le célèbre Étienne de la Boétie entre les murs de la cité de Dordogne.

UN PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET CULTUREL REMARQUABLE

L’histoire de Sarlat lui permet d’offrir aujourd’hui aux visiteurs un patrimoine remarquablement bien conservé. Cette singularité lui vaut d’être labellisée ville d’art et d’Histoire par le ministère de la Culture aux communes qui s’engagent dans une politique de sensibilisation du jeune public, des visiteurs et des habitants à la qualité du patrimoine, de l’architecture et du cadre de vie. Mais la ville de Sarlat compte d’autres prix à son palmarès, elle est aussi classée *** au guide Vert Michelin et inscrite au livre des records pour « la plus forte densité en immeubles classés », car elle possède 66 monuments classés dans un périmètre de 11 hectares. Parmi eux on peut citer : la maison natale d’Étienne de la Boëtie, la Cathédrale Saint-Sacerdos, L’ancienne église Sainte-Marie, l’Hôtel Plamon ou encore le jardin des Enfeus. Cette renommée, la cité Sarladaise la doit notamment à la loi Malraux. Ce texte de loi a été voté en 1962 pour aider à la réhabilitation des centres historiques et Sarlat fût la première ville à l’appliquer. La préservation remarquable de son patrimoine architectural fait de la cité médiévale une destination de choix pour les visiteurs mais aussi les réalisateurs et équipes de cinéma qui utilisent régulièrement le cadre de la ville pour tourner leurs films.

SOURCES :

Sarlat tourisme

Ville de Sarlat

Culture.gouv

Découvrez d’autres actualités du Périgord

Sortir à Sortir à Domme
24 janvier 2022

Domme, une bastide périgourdine à la vue imprenable sur la vallée de la Dordogne Une commune du Périgord Noir datant du XIIIème siècle  D’après l’éditeur français très connu Pierre Larousse, une bastide est un terme qui définit un village fortifié ayant un plan régulier créé au Moyen-Âge. Souvent confondu avec les mas qui disposent d’une […]

Lire l'article
Sortir à Sortir à Limeuil
24 janvier 2022

Limeuil, un village médiéval au fort attrait touristique classé parmi Les plus beaux villages de France Un village à la frontière entre Périgord Pourpre et Périgord Noir Au sud du département de la Dordogne, vous pouvez venir découvrir ce village aux ruelles en montée. Limeuil compte sur son territoire des vestiges de la préhistoire, ce […]

Lire l'article
Sortir à Sortir à Bergerac
6 janvier 2022

Bergerac, une ville connue pour ses vignobles qui appartient au groupement zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique Une histoire qui date de la préhistoire La commune de Bergerac est le chef-lieu de la partie Sud-Ouest de la Dordogne : Le Périgord Pourpre. L’architecture et l’urbanisme de la ville montrent de nombreux vestiges qui ont […]

Lire l'article
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend