Reconversion professionnelle : les métiers du sanitaire et du social

23 février 2023
David Blondeau est le directeur du CFP de Champcevinel, qui propose des formations en alternance pour des adultes sous différents statuts (apprentissage, professionnalisation, auditeur libre…) sur les métiers du sanitaire et du social, du travail social (ESF) , de l’insertion et de la formation. Il revient avec nous sur la formation sur ces métiers.

Quelles problématiques rencontrent les métiers du sanitaire et du social ?

Depuis trois-quatre ans, on est face à une difficulté de recrutement de jeunes ou d'adultes en reconversion sur ces métiers du service à la personne : aide-soignant, aide à domicile, accompagnant éducatif et social. On a aujourd'hui des entreprises qui proposent des offres d'emploi qui ne sont pas pourvues.

Pour donner des chiffres clés, par exemple, sur Périgueux l'été, c'est plus de 90 personnes qui sont cherchées et qui ne sont pas trouvées en offres d'emploi d'aide à domicile.

Il semblait important, à un moment donné, de rassurer les gens sur ces métiers-là, leur dire que ce sont de beaux métiers, malgré ce que l'on peut entendre à la télé, qu'il y a des parcours de formation qui permettent aussi de devenir un bon professionnel et qu'il y a des très bonnes entreprises qui font correctement le travail d'accompagnement à la personne et qu'il ne faut pas hésiter à venir voir un centre de formation pour être conseillé sur les entreprises qui font cette démarche le mieux possible, et qu’on puisse justement les orienter vers des bonnes entreprises pour faire ce beau métier d'aide à la personne.

Est-ce qu'il y a des qualités qui vont être importantes pour ce genre de métiers ?

Oui, il y a une qualité à mon sens qui est primordiale, c'est l'altruisme, vouloir accompagner l'autre, vouloir participer au confort d'une personne qui est en fragilité. On peut aussi bien travailler auprès d'une personne âgée, que de personnes handicapées, jeunes ou moins jeunes. On peut travailler auprès d'enfants. Il y a une aussi une diversité de publics importante. Et c'est vrai que parfois le choix du public peut être déterminant aussi pour s'orienter vers ces différents métiers.

Ciblez-vous certains profils en particulier ?

Non, on ne cible pas. Aujourd'hui, ce qui va être important pour nous, c'est de rencontrer des personnes qui ont vraiment une capacité à communiquer avec les autres et qui ont envie de faire ce métier-là. Il y a des gens qui le font par vocation, et puis il y a des gens qui découvrent aussi cette vocation.

Sur ces dernières années, on a aussi bien trouvé des personnes qui étaient hôtesses de caisse dans un magasin et qui avaient donc des qualités de relationnel avec les gens, qui leur ont permis de faire ce métier-là.

Mais des fois, on a des profils atypiques. L’année dernière, on avait deux hommes qui étaient issus des métiers du bâtiment, qui ont souhaité se reconvertir sur des métiers de service à la personne, et qui l'ont très bien fait. À partir du moment où on a travaillé son projet et que c'est quelque chose qui nous plaît, qu'on a envie, alors il n'y a pas de freins. Le passé professionnel n'est pas un frein au choix de ce métier-là.

Avez-vous un message fort à faire passer ?

Aujourd'hui, on entend beaucoup parler de ces métiers-là au travers des infos, au travers d'affaires de maltraitance, etc. Mais ce n'est pas la réalité. On a des entreprises et des structures qui font ce travail avec beaucoup de conviction et de soin. Il faut sortir de ce schéma qui est présenté par la presse et avoir confiance en ces métiers de l'aide à la personne.

Comment découvrir ces métiers ?

Vous pouvez prendre contact avec nous et venir peut-être nous rencontrer sur des portes ouvertes. Venez au salon de la reconversion, on sera là pour présenter ces métiers. Vous pouvez venir nous rencontrer pour qu'on puisse parler et rencontrer nos stagiaires, car sur tous les temps que l’on crée chez nous, portes ouvertes ou autres, on a des stagiaires qui sont présents et qui présentent comment ils vivent le métier. Et ça peut rassurer.

Découvrez d’autres actualités du Périgord

29 février 2024
L'emploi en Dordogne Apprendre et se former en transport, logistique et sécurité

AFTRAL au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
27 février 2024
L'emploi en Dordogne Mademoiselle Desserts recrute !

Mademoiselle Desserts au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
26 février 2024
L'emploi en Dordogne À la Rencontre des Acteurs de l'Intérim à Périgueux : ACTUAL LEADER GROUPE

Le Groupe Leader au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend