Figure du Périgord : Pierre Fanlac

11 avril 2023
Certains le connaissent peut-être de par son nom inscrit sur la devanture d’une médiathèque « Médiathèque Pierre Fanlac » ou encore sous forme de maison d’édition : « Editions Fanlac ». Si vous ne l'avez pas encore deviné, le Périgourdin vous dévoile aujourd’hui l’histoire de Pierre Fanlac, un homme emblématique de la Dordogne.

Qui est-il ?

De son vrai nom Pierre Beaucornu, M. Fanlac est né le 11 février 1918 et décède peu avant les années 2000. Originaire de Périgueux, ce jeune français réalise un parcours scolaire tout à fait ordinaire en commençant au collège Rocroy-Saint-Léon à Paris puis il entre au lycée Montaigne à Bordeaux. Assez rapidement, il s’intéresse à la lecture et devient rapidement amoureux des livres et s’en passionne, Pierre Fanlac devient donc un bibliophile.
Par la suite, au cours de sa vie, il possédera plusieurs casquettes, étant à la fois imprimeur, éditeur, écrivain, mais aussi poète.
Le dernier visage que Pierre Fanlac portera est celui de survivant des journalistes de contre-propagande au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

Pourquoi tenait-il tant à ce que sa signature devienne Fanlac ?

En hommage à son arrière-grand-mère, effectivement, Fanlac est le nom du petit village où habitait une partie de sa famille. C’est dans cette petite commune située dans l’arrondissement de Sarlat-la-Canéda, où le jeune éditeur entame sa vie et lit ses premiers bouquins.
C’est d’ailleurs l’une des granges de ses ancêtres qui a servi de ferme lors du tournage de la fameuse série « Jacquou le croquant »
Il n’est alors pas étonnant que cette terre ait pu faire devenir le jeune homme un fervent défenseur de ses droits, car il n’a ni plus ni moins fait que marcher dans les pas du personnage phare de la série.

Un homme investi

Remettons-nous dans le contexte : c’est au moment de la censure, un moment où les journalistes, imprimeurs et travailleurs du livre ne peuvent plus exercer leurs métiers sous peine d’être exécutés. Un moment sans aucune liberté, où la seule possibilité reste de vivre dans un monde mensonger aux seuls dires des Allemands.

C’est à cet instant-là, durant la Seconde Guerre mondiale que Pierre Fanlac attaché à son territoire, choisit de jouer un rôle important, de combattre les détenteurs de cette liberté d’expression. A travers des revues comme : « Reflets et Terre du Périgord ». Mais la pression est trop forte, les impressions doivent être interrompues.

Malheureusement, il est fait prisonnier à Vannes, mais il réussit à s’enfuir avant son transfert en Allemagne. Il regagne Périgueux, eut le temps d’entamer une vie de garçon de boucher et de se marier, puis il fut de nouveau capturé. Avec une chance inouïe, il parvient à se sortir de cette situation et rejoint de nouveau son territoire.

Il ne publiait plus, mais continuait tout de même à écrire, car les souvenirs, les images et les phrases restent. Elles restent ancrées et Pierre Fanlac a su s’en servir à l’occasion de la libération en 1943 pour créer sa maison d’édition « Édition Fanlac » et produire son propre hebdomadaire, un hebdomadaire satirique. Plein d’ambition, l’éditeur s’investit et commence à imprimer son journal satirique « L’Essor » à Limoges. L’imprimerie est alors largement sollicitée car elle imprime 120 000 exemplaires du journal. Par la suite, il transfert ses éditions à Paris, mais à cause de difficultés financières, il est obligé de revenir aux sources et réaffecter son imprimerie à Périgueux.
Avec ces circonstances, il décide d’orienter ces textes sur un régionalisme bien compris avec par exemple les traditions et les valeurs du Périgord, ancien et moderne.
Enfin, en 1984, après un succès fulgurant l’éditeur se sentit dépassé et a préféré léguer son entreprise à ses dix-huit salariés.

Une façon différente de s’exprimer

Pierre Fanlac utilise une nouvelle forme littéraire, il écrit des hebdomadaires satiriques.
Mais savez-vous quelle est la signification de ce terme ?
Pour rappel, le terme satirique signifie que l’écrivain exploite l’humour et la moquerie pour dénoncer des faits et autres absurdités qui ne pouvaient pas être faits à voix haute surtout durant cette période.

Fanlac avait une belle plume, mais il faisait passer aussi de nombreux messages à travers le dessin. Ses caricatures avaient le don de transmettre un message fort, le message douloureux d’une guerre qu’il a subi et à laquelle il a participé. Le Charlie Hebdo du Périgord aurait pu être une de ses casquettes.

Pour vous citer un exemple marquant de l’Essor : l’un de ses dessins est intitulé « NOTRE FRONTIÈRE EST SUR LEURS REINS » (page 7 ici). Une œuvre dans laquelle s’introduit un jeu de mots entre les reins et le Rhin. L’image se traduit par la présence d’un soldat de la Second Guerre Mondiale assis, écrasant les reins d’Adolf Hitler qui lui est à terre. Cette image fait en effet référence à la première traversé victorieuse du Rhin (l’opération Plunder) par les soldats. Deux expressions se dégagent des visages des deux hommes : le premier épuisé, mais soulagé et le deuxième au sol triste et vaincu. La victoire écrasante de cette épreuve est donc retranscrite de cette manière par le dessinateur.

Les hommages

Effectivement, cet homme laisse derrière lui des références riches en cultures avec notamment un collège et une médiathèque à son nom dans la ville de Périgueux. Ainsi que, de nombreux ouvrages tels que Périgord terre de Légendes, Amour du Périgord ou encore Ferveur du Périgord. Sans compter évidemment sur l’héritage de sa maison d’édition qui continue de perdurer.

Sources

Découvrez d’autres actualités du Périgord

29 février 2024
L'emploi en Dordogne Apprendre et se former en transport, logistique et sécurité

AFTRAL au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
27 février 2024
L'emploi en Dordogne Mademoiselle Desserts recrute !

Mademoiselle Desserts au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
26 février 2024
L'emploi en Dordogne À la Rencontre des Acteurs de l'Intérim à Périgueux : ACTUAL LEADER GROUPE

Le Groupe Leader au Salon de l'Emploi de la Reconversion et de la Formation le 8 et 9 mars 2024 au Parc des Expositions de Marsac.

Lire l'article
Voir toutes les actus

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Send this to a friend