À L’APPROCHE DE NOËL, PLUSIEURS ANIMATIONS DURANT DÉCEMBRE AVANT L’ARRIVÉE DES FÊTES DE FIN D’ANNÉS !

Le mois de décembre est propice aux chocolats chauds aux pieds de la cheminée, ou de se retrouver en famille. Au-delà des habituels marchés de Noël, vous pouvez retrouver un bon nombre d’activités et de sorties à faire durant ce dernier mois de l’année. 

Mercredi 01 : et si vous vous donniez rendez-vous au théâtre ? À Excideuil (24160) se joue la pièce incontournable « Le Malade Imaginaire » de Molière, adapté par Claude Stratz. Cet évènement est en partenariat avec l’association Ciné Passion (05 52 02 64 97) et CCILAP (05 53 62 46 58), pensez à réserver !

Jeudi 02 : à Périgueux (24000), se tient un débat-échange au thème « Quelle place pour la musique électronique dans les SMACs ? », suivi d’un concert du groupe Varia Sound System. Plus d’informations sur leur évènement Facebook ou par téléphone au 05 53 06 12 73

Vendredi 03 : projection d’un trio de film présentés durant le Festival « Les rencontres du réel #9 », sur la commune de Molières (24480). Le lancement se fait en fin d’après-midi, donc si vous êtes amateur de cinéma ou simplement curieux de découvrir les films, n’hésitez pas à vous y rendre. Pour plus d’informations : loeillucide@gmail.com

Samedi 04 : à l’occasion du Téléthon des randonnées gourmandes de 10 km sont organisées avec des départs différés, à Brantôme-en-Périgord (24310).C’est l’occasion de récolter des dons au profit de AFM Téléthon, et de proposer un spectacle de danse chanté avec espace de restauration sur place. Pour tous renseignements, contactez Delphine Frémont au 06 88 55 87 72.

Dimanche 05 : pour rester sur un week-end sportif, c’est à Périgueux (24000) que l’on se retrouve pour « Les 10 km du Canal ». 5 possibilités : à 9h15 une course enfant de 800m, à 9h30 une course enfant de 1,5 km, à 9h50 une course enfant de 2,5 km et pour les adultes 11h15 un parcours de 10 km à faire en courant ou en marchant. Plus d’infos à : captriathlon@neuf.fr

Lundi 06 : emmenez votre petit aux séances d’éveil musical pour les 0-3 ans proposées par l’Association Jeunes en Milieu Rural avec la présence d’Etienne Roux. Soit à 9h30 soit à 10h30 et uniquement sur inscription vous pouvez y participer. Rendez-vous au centre de loisir de Lalinde (24150). Infos au 05 53 27 83 96 ou 06 72 63 23 04.

Mardi 07 : rendez-vous pour une journée Patrimoine au jardin de Thouin pour une présentation exceptionnelle des trésors du père Christian Duthreuil. À l’heure du repas, venez découvrir ces richesses cachées dans la salle capitulaire de la Cathédrale Saint-Front à Périgueux (24000). Pensez à réserver votre place au 06 16 79 03 97 ou par mail à vah@perigueux.fr.

Mercredi 08 : sur la commune d’Eymet (24500) faites découvrir les ateliers musicaux et sonores à vos petits. Poème, histoire, chanson, bruit l’intervenant Étienne Roux s’occupe de réaliser l’animation qui aura lieu entre les murs de la bibliothèque. Réservez votre place, car la capacité est limitée à 15 personnes, par téléphone soit au 05 53 22 55 48 soit au 06 72 74 15 80.

Vendredi 10 : pour les petits comme les grands nous vous proposons un spectacle de marionnettes à Bergerac (24100). Cette représentation est réalisée par le Collectif La Naine Rouge pour des enfants dès 8 ans. En sortie scolaire dès 14h et à partir de 19h pour les familles avec plusieurs tarifs. Pensez à prendre votre billet sur le site de billetterie.

Samedi 11 : pour ce 2ème samedi du mois, on se rend à Cuzance (46600) commune qui fait le lien entre le Lot et la Dordogne pour « La Foire aux Truffes ». Cet évènement lance la saison de la truffe en Vallée de la Dordogne, et vous permet d’en acheter, d’en déguster sur place (uniquement sur réservation au 05 65 37 84 10), et d’autres surprises. Informations au 06 31 29 42 33.

Dimanche 12 : à Saint-Victor (24350) venez participer aux « Foulées du Père Noël pour un dimanche qui bouge. Pour les enfants, une course de 800 m est proposée à 9h, et pour les plus vaillants un Trail de 10km et un autre de 17km sont à réaliser dès 9h30. La personne à contacter est guy.benauw@orange.fr.

Mardi 14 : prêt pour un échange-débat ? L’association ESPAIRS DORDOGNE à Boulazac (24750) projette le film « LES INTRANQUILLES » de Joachim LAFOSSE qui aborde les troubles bipolaires. Après le film, rendez-vous pour une table ronde pour parler des émotions et traiter de ce sujet avec Antony ROBIN et Delphine PIGNON. 

Mercredi 15 : l’évènement musical « Zut fête Noël » vous attend à Bergerac (24100) avec un concert participatif pour les enfants et où chacun des membres de la famille s’amuse tout au long de l’après-midi. Vous pouvez consulter leur événement Facebook ou acheter vos billets sur leur site.

Jeudi 16 : c’est le « Jeudi Musée » au Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord à Périgueux (24000). Tout juste arrivé, découvrez les nouvelles collections africaines par Nathalie Renckly durant une visite de 30 min. Une pause culturelle à savourer en solo, entre amis ou en famille. Pour plus d’informations : 05 53 06 40 70 ou maap@perigueux.fr.

Vendredi 17 : comme le 4ème vendredi de chaque mois, chaussez-vous pour une randonnée dans le pays bergeracois dans la ville de Lunas (24240). Organisé par l’association Nordic Walking Pourpre, le top départ se fait à 14h pour une boucle de 8km. Renseignements au 06 82 50 31 55 ou par mail à helyette.vigneaux@orange.fr

Samedi 18 : venez assister aux tirs du feu d’artifice de Brantôme-en-Périgord (24310) qui à lieu dès 23h près de l’Abbaye. Pour en prendre plein les yeux, et vous émerveiller devant les couleurs chatoyantes du feu d’artifice une petite soirée sur place est possible avec les divers restaurants présents. 

Dimanche 19 : pour les petits, à partir de 4 ans, participez à la lecture musicale à Montignac (24290) interprété par Fred Jouveaux à la musique et au texte, qui sera accompagné de Jean Philippe Tomasini pour la musique. On parlera du Père Noël et de son métier qu’il réalise avec brio depuis toujours, mais qu’il est peut-être sur le point d’abandonner. Contact :  05 53 51 02 87.

Lundi 20 : le Château de Castelnaud vous propose jusqu’au 02 janvier, une exposition Playmobil® sur la commune de Castelnaud-La-Chapelle (24250). Vous pouvez retrouver les figurines disposées dans un décor médiéval prêt à entrer en bataille, en tournoi ou vivant leur vie quotidienne. Plus d’informations sur le site https://castelnaud.com/.

Mercredi 22 : une journée pour profiter de notre beau patrimoine, avec une visite guidée de Périgueux (24000). Proposée par l’Office du Tourisme et par groupe de 30 personnes, déambulez dans les rues à la découverte des hôtels particuliers renaissance et de leur architecture. La visite dure 1h30, avec une réservation fortement conseillée pour être sûr de faire partie du voyage. Informations au 05 53 53 10 63

Jeudi 23 : et si on sortait son plus moche pull de Noël ? À Thiviers (24800) c’est le concept simple qu’ils vous proposent : venir vêtu de votre pull le plus « moche » et les comparer entre vous pour pouvoir élire le pire ! Pour plus de renseignement sur cet évènements : 06 48 64 18 88.

Samedi 25 : rendez-vous aux Jardins du manoir d’Eyrignac à Salignac (24590) qui sont ouverts même le jour de noël. Au-delà de la visite, des animations et des jeux sont disponibles sur place pour les enfants pour une visite en famille ludique. Rendez-vous sur leur site https://www.eyrignac.com pour les (re)découvrir !

Dimanche 26 : lancement de la descente du Père Noël dans Le Gouffre de Proumeyssac sur la commune d’Audrix (24260). Pour le plaisir des enfants de -12 ans, notre cher Père Noël distribue des cadeaux tout droit sorti de sa hôte. Des visites sont possible jusqu’au 31 décembre, mais pensez tout de même à réserver sur leur site.

Mardi 28 : pour les plus aventureux et curieux de la culture quelque chose se trame à Montpon-Ménestérol (24700)… à la médiathèque se tiendra pendant 2 jours une exposition. Le sujet n’est pas dévoilé, donc votre seule option pour la découvrir c’est vous y rendre. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le 06 07 87 81 78

Mercredi 29 : pour les chineurs que vous soyez novices ou aguerris un brocante de Noël a lieu à Sainte-Alvère (24510). Durant toute la journée, venez trouver les articles qui vous manque ou simplement vous balader à travers les allées. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter le 06 79 46 74 83.

Jeudi 30 : à Périgueux (24000) visitez la Cathédrale Saint-Front, classée au patrimoine mondial de l’Humanité et de l’UNESCO en 1998. Entrez pour (re)découvrir l’architecture de ce monument à travers les paroles de votre guide qui vous explique l’histoire et ses secrets pour vous entrainer dans un voyage dans le temps. Infos et réservations au 05 53 53 10 63.

JOSÉPHINE BAKER STAR INTERNATIONALE, AMOUREUSE DE LA FRANCE ET DE LA DORDOGNE

L’icône franco-américaine Joséphine Baker n’a pas seulement marqué l’histoire du music-hall mais aussi celle de Dordogne. De son patrimoine culturel et architectural plus particulièrement. Mais avant que ses pas ne guident la star internationale en Dordogne, Joséphine Baker était surtout une chanteuse, une danseuse et une comédienne connue et reconnue dans le monde entier.

Née le 3 juin 1906 à Saint-Louis dans l’État américain du Missouri, Joséphine Baker connaît une enfance difficile marquée par la ségrégation raciale. Élevée dans la pauvreté avec son frère et ses deux soeurs par une mère célibataire, Joséphine fuit la famille de “blanc” pour laquelle elle travaillait à l’âge de 13 ans. Elle s’engage alors dans une troupe de théâtre du Booker Washington Theater où elle commence en tant qu’habilleuse avant de début sa carrière sur scène lors du remplacement d’une danseuse à l’âge de 14 ans. Ses pas de danse la mèneront jusqu’à New York où elle se fait repérée. Elle rejoint alors une Revue de Paris et emménage à la capitale en 1925. Sa carrière décolle dans la “Revue Nègre” du Théâtre des Champs-Elysées où elle fait salle comble. Après s’être produite en France et à l’étranger elle obtient la nationalité française en 1937 suite à son premier mariage avec Jean Lion un industriel français.

Si son mariage ne dura pas, mais elle ne quitta pas la France depuis. Ce pays de coeur elle le défendit en rejoignant la Résistance dès 1939 où elle est recrutée par le 2ème Bureau des Forces Françaises Libres. Pendant la guerre, sa célébrité lui permet de circuler librement, elle sert de couverture au chef du contre espionnage militaire parisien et aide aussi des réfugiés à quitter le pays. Elle espionnait également pour la Résistance au cours de soirées officielles et dissimulait des messages codés à l’intérieur de ses partitions de musique. Son engagement pour la nation sera récompensé en 1961 lorsque la médaille de la Légion d’honneur lui fut remise par le  Général Valin au Château des Milandes.

DU CHÂTEAU DES MILANDES AU VILLAGE DU MONDE

C’est entre Bergerac et Sarlat, dans la commune du périgord noir de Castelnaud-la-Chapelle que s’élève le château des Milandes. Construit en 1489 le château du XVe siècle et son domaine furent d’abord la propriété de la famille de Caumont. L’histoire qui lie cette famille aristocrate au château des Milandes prend fin avec la Révolution et la demeure est revendue au XIXe siècle. C’est dans les années 30 que Joséphine Baker rencontre l’ancien propriétaire des Milandes mais ce n’est qu’une dizaine d’années plus tard, en 1947 qu’elle en devient propriétaire avec son mari le musicien Jo Bouillon. À partir de ce lieu historique de Dordogne, Joséphine Baker entreprend de construire son projet de “village monde.” C’est ainsi que Milandes devint dès les années 50 un lieu d’accueil pour la famille composée par l’artiste au gré de ses voyages. En effet elle adopte ainsi douze enfants issus d’origines et cultures différentes. C’est ainsi que Jari de Finlande, Luis de Colombie, Akio et Teruya du Japon, Jean-Claude, Moïse et Noël de France, Koffi de Côte  d’Ivoire, Brahim et Marianne d’Algérie, Mara du Venezuela et Stellina du Maroc rejoignirent au gré de ses voyages la famille de Milandes. Joséphine Baker et Jo Bouillon constituèrent ainsi une famille recomposée que la star avait l’habitude de nommer sa “tribu arc-en-ciel.” Le château des Milandes devint ainsi un symbole de la mixité culturelle en devenant le lieu de vie cette famille hors norme.

Nous avons voulu surtout adopter des enfants de toutes les races, de toutes les couleurs et de toutes les religions comme symbole de la vraie démocratie pour prouver que les enfants, malgré leurs religions, leurs races et leurs couleurs pouvaient vivre ensemble en harmonie. (1)

Il n’y a pas que sa tribu arc-en-ciel que la star de music-hall fit venir au château des Milandes. Si elle installe sa vie de famille, elle en fait également un lieu de partage et de générosité à son image. Ainsi elle appelle de nombreuses célébrités à venir se produire sur son domaine et ouvre les portes de son domaine au public. Elle fait du domaine du château un lieu touristique en y faisant construire des restaurants, une piscine, un hôtel de luxe et un parc de loisirs. Jacques Brel, Duke Ellington, Dalida, Line Renaud, Jean Gabin sont de ceux qui furent reçus au Château des Milandes par Joséphine.

Cependant pour faire vivre ce lieu unique et satisfaire ses visiteurs venus du monde entier, Joséphine dépense sans compter. Malgré la renommée elle accumule les dettes et en 1964, le château des Milandes est saisi et mis aux enchères. Malgré les protestation et le soutien de sympathisants dont Brigitte Bardot, la demeure est définitivement cédée en 1968 à un nouveau propriétaire. Après avoir placé ses enfants en sécurité, Joséphine se barricade dans la cuisine du château et entame une grève de la faim. Malgré ses protestations, les hommes de main du nouveau propriétaire la chassent de force des Milandes. Choquée physiquement et moralement, elle est transférée à l’hôpital de Périgueux.

L’histoire du château des Milandes a largement été marquée par Joséphine Baker. C’est en grande partie à elle qu’il doit sa renommée. Son ancienne propriétaire lui a d’ailleurs permis d’être labellisé Maison des illustres par le Ministère de la culture en 2012. Créé en 2011, ce label est décerné aux lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire des femmes et des hommes qui se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France. Bien que l’histoire qui unit Joséphine Baker au château des Milandes n’ait pas de fin heureuse, ce que l’on retient aujourd’hui de cette rencontre entre la star monumentale et le monument de Dordogne c’est un souvenir haut en couleur.

Copyright de la photographie : National Archives USA New-York Times Paris

SOURCES :

(1) France culture

Milandes

Le Point

France info

Visites privées

Arte

UNE TRADITION PAYSANNE POUR CÉLÉBRER LE RETOUR DU PRINTEMPS

À l’origine, la tradition de l’arbre de mai était une coutume paysanne. Afin de célébrer le retour du printemps, saison clé qui annonce le retour des beaux jours et de la croissance des cultures, les villageois d’alors sélectionnaient soigneusement un arbre des bois environnants. Une fois coupé, ils le ramenaient ensuite dans leur village et le décoraient de fleurs et de rubans avant de l’installer sur la place principale. Cette coutume locale permettait aux habitants de se retrouver autour de l’arbre de mai pour célébrer ensemble le retour de la belle saison et des récoltes. C’est ainsi que l’arbre de mai est devenu un symbole de renouveau, de jeunesse et fécondité (1).

UNE COUTUME DU SUD-OUEST CÉLÉBRÉE EN FAMILLE

Avec l’évangélisation des campagnes, les coutumes locales de célébration du printemps étaient vues d’un mauvais oeil par les dirigeants et représentants de l’Église. Considérée comme païenne, la coutume populaire a toutefois perduré mais a alors changé de vocation. Jusqu’alors pratiquée au changement de saison pour célébrer le printemps, l’arbre de mai est alors devenu une pratique communautaire. Rassembler faisait déjà partie de ses fonctions mais c’est devenu à ce moment-là son attribut principal. Au rassemblement des villageois s’est alors ajouté celui de la famille et l’arbre de mai était planté tout au long de l’année devant les habitations des jeunes filles à marier ou des jeunes époux (2).

DU RENOUVEAU À L’ÉLECTION EN PASSANT PAR LA RÉVOLUTION

La tradition des maïs est fondamentalement liée à la culture paysanne et à la ruralité. C’est ainsi qu’à l’époque de la Révolution, les maïs sont devenus un moyen pour les paysans d’affirmer leur pouvoir face au pouvoir seigneurial et ecclésiastique. En plantant des arbres coupés devant les demeures de ces incarnations du pouvoir, la population faisait entendre sa voix. (3) C’est donc par glissement que l’usage actuel de l’arbre de mai vise à honorer les dirigeants. En effet, les maïs refont surface à l’occasion de la célébration des nouveaux élus ou des patrons. Aux rubans et fleurs qui le décorent se sont ajoutés les écriteaux et drapeaux. Il n’est donc pas rare de nos jours de croiser ces arbres isolés dans les villes et villages ornés des inscriptions “Honneur aux mariés, à notre élu(e), à notre ajoint(e) au patron(ne)…” Depuis la Révolution, les arbres de mai sont donc devenu pour les populations un symbole qui unit l’élu à sa communauté. La population lui accorde ses voix, le représentant promet de leur rendre service en échange (4).

Au fil du temps, la tradition de l’arbre de mai a perduré, bien que sa signification et surtout ses destinataires ait quelque peu changé. Toujours est-il qu’en perpétuant cette action depuis des centaines d’années, Périgourdins d’hier comme d’aujourd’hui continuent de se retrouver autour de l’arbre de mai pour partager un moment de convivialité. À la fois synonyme de rassemblement et de reconnaissance, cette tradition du Sud-Ouest a su s’adapter sa signification aux différentes époques qu’elle a traversée. Nul doute que la coutume l’arbre de mai continuera de perdurer pendant de nombreuses années.

SOURCES : 

(1) & (2) Sarlat tourisme

(3) & (4) France Bleu

C’EST LA FIN DE L’AUTOMNE, ET LES ANIMATIONS EN DORDOGNE CONTINUENT DE PLUS BELLE !

C’est le début du mois de Novembre, comme chaque mois nous vous proposons une sélection d’évènements, marchés, festivals ou rencontres pour animer vos journées.

Lundi 01 : pour les amateurs de jouets anciens et les collectionneurs, rendez-vous à Beaumont-du-Périgord (24440) pour une brocante conviviale où chiner les jouets de votre enfance.

Mardi 02 : besoin de faire le plein de produits frais dans le Périgord Noir ? Comme tous les mardis, les producteurs et maraichers seront présents avec des produits frais et de saison au Marché de Cenac-Et-Saint-Julien (24250).

Mercredi 03 : on vous propose une Escapade sur les chemins de Biron (24540).  Pour l’occasion, vous serez guidé par Élodie et Sandra sur 6 km de balade. Pensez à réserver pour être sur d’en profiter, car le nombre de places est limité : 05 53 63 13 39.

Jeudi 04 : Thierry Baritaud, ingénieur du patrimoine à l’UDAP de la Dordogne, sera votre accompagnateur sur les chemins des bornes repaires, réel patrimoine archéologique. Pensez à réserver votre place par téléphone 06 16 79 03 97 ou par mail vah@perigueux.fr.

Vendredi 05 et Samedi 06 : le Festival le Lébérou à Tamniès (24620) avec Monique Burg, Daniel l’Homond & Daniel Chavaroche qui animeront cet évènement autour du dessin cette 25ème édition. Les réservations sont recommandées, par téléphone : 06 85 13 91 15.

Dimanche 07 : participez à une visite théâtralisée du maquis de Durestal, grâce aux comédiens de la compagne Le Sur Saut qui vous fera vivre une vraie immersion à Val de Louyre et Caudeau (24510 et 24380). Les places étant limitées, contactez : 05 53 61 76 89.

Mardi 09 : début du Festival du film de Sarlat (24200), qui accueillera pour la 30ème édition Mélanie Thierry ou encore Fabien Gorgeart. Au programme diffusion de nombreux films avec notamment « Animal » de Cyril Dion. Réservez votre place directement sur : https://festivaldufilmdesarlat.com/

Mercredi 10 : pour vous régaler avec des produits du terroir de haute qualité, venez rencontrer les producteurs et maraichers au Marché au gras, à Périgueux (24000). De 8h à 12h, ils vous attendront sur la Place Saint-Louis !

Jeudi 11 : venez assister à la commémoration du 11 Novembre, place Napoléon Magne à Trélissac (24750). Vous pouvez également suivre, la cérémonie nationale diffusée à la télévision dans la matinée.

Samedi 13 : pour bien débuter le week-end Festival [TrafiK] qui regroupe des ateliers, des expositions et des concerts se tiendra à Bergerac (24100). Pensez à réserver car les places sont limitées à des groupes de 12 personnes. Pour plus d’informations : 05 53 57 90 77

Dimanche 14 : un dimanche sportif sur une course de 10 km pour Les Foulées de Saint-Georges. Profitez d’un grand bol d’air pour faire le plein de vitamine D durant cette course qui se réalise majoritairement sur la voie verte de Périgueux (24000). Infos pratiques : 05 53 08 94 77

Mardi 16 : rencontrez-vous autour d’une boisson chaude au Café des seniors, qui a lieu tous les 3ème mardi du mois à Excideuil (24160). La question du jour sera : « Que met-on dans son assiette ? » l’évènement sera animé par une intervenante de Cassiopéa. Renseignements : 05 53 53 20 40

Mercredi 17 : envie d’échanger sur la biodiversité, les arbres et le développement durable ? Participez au débat citoyen : L’arbre dans la ville, sur inscription à Bergerac (24100). Le rendez-vous se fera à 18h, sur réservation : contact@maisoneurope47.eu

Jeudi 18 : une dégustation de vin, ça vous tente ? Quai de Cyrano à Bergerac (24100) à 15€ l’atelier, profitez d’une heure par groupe de 10 pour découvrir 5 vins, comment les déguster, ses étapes de productions… plein de surprises ! Réservations au : 05 53 63 57 55

Vendredi 19 : début des 3 jours du Salon du Livre Gourmand à Périgueux (24000) avec Guillaume Gomez, président pour cette 16ème édition. Cet évènement accueillera des conférences et des dédicaces d’ouvrages avec notamment Philippe Etchebest ou encore Emmanuelle Jary.

Samedi 20 : célébration des 20 ans du Sans Réserve à Périgueux (24000), un programme rythmé d’un quizz médical, de concerts des groupes d’avant et actuels et plein d’autres surprises avec possibilité de manger sur place. Pour plus d’informations : 05 53 06 12 73

Dimanche 21 : besoin d’une sortie sportive ? C’est Les Foulées de Coursac à réaliser deux types de course l’une sur 10 km ou l’autre sur 19 km, ou en marchant sur 10 km à travers la nature. Pour plus d’informations : comite.des.fetes.coursac@gmail.com

Mardi 23 : Exposition « La vie souterraine » projet de Camille Lavaud en partenariat avec les Archives Départementales où découvrir des affiches, dessins préparatoires, planches originales et documents authentiques. Rendez-vous 2 place Hoche à Périgueux (24000) sur réservation : 05 53 03 33 33

Mercredi 24 : c’est la Journée de la fraternité à Bergerac (24100) Ecolo Swing propose un spectacle pour vous sensibiliser à l’écologie dans une ambiance ludique et conviviale. Rendez-vous uue Rudolph Nureev à l’Auditorium François Mitterand.

Jeudi 25 : si vous n’avez pas encore fait le circuit, profitez-en pour suivre l’exposition Alix. destination Vesunna qui vous fera traverser le temps en immersion dans l’Antiquité. Complétez l’exposition par un parcours extérieur à réaliser en autonomie. Pour plus d’informations : 05 53 53 00 92

Vendredi 26 : se tiendra la 25ème édition du Festival de Contes présenté par Patrick Ewen et Olivier De Robert. Entrez dans cet univers narratif à travers une randonnée contée à La Chapelle Aubareil (24290), vous pouvez réserver votre place par téléphone : 06 85 13 91 15

Samedi 27 : pour les enfants dès 11 ans, participez au spectacle de marionnettes de la compagnie Mouka, à  Saint-Chamassy (24260). On vous propose de plonger dans le conte du Petit Chaperon Rouge. Réservation directement sur le site de Brikabrak : https://festival-brikabrak.festik.net/

Dimanche 28 : célébration de l’Automne à Augignac (24300) avec une randonnée pédestre en marche nordique avec un repas convivial, avec comme élément central : le cochon. Plus d’informations : 06 72 88 10 98

Lundi 29 : lancement de l’Exposition “Polymorphe” pour retrouver des oeuvres de professionnels comme de débutants. Découvrez une multitude de domaines : peinture, dessin, photographie, sculpture à Montpon-Menesterol (24700)

CINÉ PASSION EN PÉRIGORD : LA DORDOGNE SUR GRAND ÉCRAN

Créée en 1990, Ciné passion en Périgord est une association Loi 1901 née d’un élan collectif et local. En effet, c’est à l’issue du rassemblement des 5 communes de La Roche-Chalais, Saint-Astier, Montignac, Ribérac et Nontron que cette organisation a vu le jour. Depuis, l’association a pour mission de promotion et la diffusion du cinéma en Dordogne. Dans cette optique, sa première action a été de soutenir l’ouverture ou la réouverture des salles de cinéma dans les collectivités ou les villages ruraux notamment entre 1995 et 2005. Une mission qu’elle poursuit encore en créant, en 1996, un cinéma itinérant. Depuis cette date, et grâce à l’association, des films sont ainsi projetés sur tout le territoire périgourdin et le 7e art rendu plus accessible. Au total ce sont 20 communes desservies par le circuit itinérant et 12 autres communes bénéficiant de cinémas permanents qui accueillent plus de 250 000 spectateurs par an. Toutes les salles sont classées art et essai. Le cinéma itinérant va aussi de pair avec les projections en plein air qui, elles, s’élèvent au nombre de 120 projections annuelles.

Pour l’accompagner dans la mise en place de ses différentes actions de valorisation et de promotion de la culture cinématographique en Dordogne, l’association peut compter sur le soutien du Conseil Départemental de la Dordogne, de la Région Nouvelle Aquitaine et du CNC, ses partenaires territoriaux, et de la totalité des collectivités adhérentes.

DES ACTIONS VARIÉES POUR VALORISER LA CULTURE CINÉMATOGRAPHIQUE EN DORDOGNE

En plus de son réseau de 13/14 salles de cinéma dispersées sur l’ensemble du département et des actions mises en place à destination du grand public, l’association Ciné passion en Périgord accompagne également les professionnels du 7e art. De la production jusqu’à la diffusion des oeuvres cinématographiques ses actions recouvrent l’ensemble de la chaîne de production. L’association accompagne notamment les sociétés de production en les aiguillant pour accéder à des aides financières dont les fonds de soutien à la production cinématographique et audiovisuelle mis en place par le département de la Dordogne et  la région Nouvelle-Aquitaine. Depuis 2005 l’association a créé pour les professionnels le Bureau d’accueil des Tournages qui met en avant les ressources humaines et le patrimoine de Dordogne pour encourager leur usage comme décor ou ressource potentielle. Que ce soit pour aider à trouver un lieu de tournage, des techniciens, comédiens, figurants ou d’autres prestataires, les membres de l’association sont en mesure d’accompagner de bout en bout les professionnels du cinéma. Une aubaine pour ces derniers comme pour la Dordogne : le département accueille chaque année 120 tournages en moyenne. Une activité qui contribue largement à son développement économique et culturel.

Pour plus d’informations sur l’association et ses actions, n’hésitez pas à consulter son site, sa page Facebook et son compte Instagram.

L’AUTOMNE EST LÀ, LES ÉVÉNEMENTS DU MOIS D’OCTOBRE AUSSI !

En ce mois d’octobre, la Dordogne se met aux couleurs d’automne, les sols se couvrent de feuilles mortes les températures baissent… Mais cela ne signe pas la fin des sorties ! En plus de ses paysages automnaux, la Dordogne regorge d’activités et sorties en tout genre qui sauront ravir petits et grands !

Vendredi 1er : Soirée musicale et Rock’n Roll au café de l’Europe d’Issigeac (24560)

Samedi 2 : Octobre rose : course non chronométrée d’environ 10km et marche d’environ 9km Bergerac (24100)

Dimanche 3 : Une centaine d’artistes exposant peinture, sculpture, photo… Sanilh’Art, fête l’automne l’Art et les artistes en Périgord ! De 10h à 18h à Notre-Dame-de-Sanilhac (24660) entrée gratuite.

Lundi 4 : Foire de Hautefort (24390) sur la Place du Marquis J-F de Hautefort

Mardi 5 : Webinaire “Cancer du sein & retour en entreprise” animé par des professionnels de la santé et de la médecine du travail inscription gratuite en ligne ici. Attention les inscriptions seront clôturées le 02/10.

Mercredi 6 : Marché alimentaire de Jumilhac le Grand (24630)

Jeudi 7 : Rando douce de 6 à 8km au départ du gymnase de Ribérac (24600)

Vendredi 8 : Événement Séniors, faites du Sport  organisé au Lac de Gurson par le service des sports du Conseil Départemental. Ouvert à partir de 60 ans sur inscription au 05.53.02.02.80.

Samedi 9 : Perigueux Tattoo Expo 2021 : 5ème édition du Salon du Tatouage de Périgueux 75 artistes, exposants, shows live, bar et food trucks, Parc des Expositions du Périgord, ZAE de Saltgourde, Marsac-sur-l’Isle (24430)

Dimanche 10 : Brocante d’octobre place des Cornières Monpazier (24540)

Lundi 11 : Visite historique de Sarlat-la-Canéda (24200) visite d’1h30 au départ de l’Office de tourisme réservation et contact au : O5 53 31 45 42 / 05 53 31 45 45.

Mardi 12 : Visite guidée des allées Tourny plein tarif : 2 €  et gratuit jusqu’à 11 ans. Sur réservation au 06 16 79 03 97.

Mercredi 13 : Ateliers sonores et musicaux pour la petite enfance. Sur réservation au 06 72 74 15 80 ou au 05 53 22 55 48, événement ouvert à tous 15 personnes maximum. Rendez-vous à la bibliothèque d’Eymet au 31 rue du Couvent.

Jeudi 14 : Marché des producteurs à Cazoulès (24370) de 18h00 à 20h00.

Vendredi 15 : Manifestations pour octobre rose: vente sur le marché de Cubjac (24640) et randonnée au départ de La Boissière d’Ans (24640) renseignements au : 06 33 88 25 76.

Samedi 16 : Loto à la salle des fêtes de la Boissière- d’Ans (24640) renseignements au : 06 81 86 00 92.

Dimanche 17 : Concert de flûte et harpe à 16h30 à l’église de Milhac-de-Nontron (24470) entrée au chapeau.

Lundi 18 : Exposition “Fantaisies pour un palais” au château de Puyguilhem à Villars (24530) entrée gratuite pour les moins de 26 ans et 6€ plein tarif.

Mardi 19 : Marché traditionnel de Cénac et Saint Julien (24250) de 8h30 à 12h30.

Mercredi 20 : Repas paëlla organisé par l’association Lou Cantou de Bergerac (24100) à la Salle Louis Delluc. Inscriptions au : 05 53 27 04 90.

Jeudi 21 : Ciné-conférence : Blood Simple au CGR de Périgueux 9 place Francheville renseignement au 05 53 06 12 73.

Vendredi 22 : Dans le cadre de la 8e édition du festival orgue en fête, retrouvez une projection de l’oeuvre de Jonathan Moyer, professeur de la célèbre Université américaine de Cleveland à l’église Saint-Jacques de Bergerac (24100). Plus de renseignements au : 06 12 96 61 00.

Samedi 23 : Cérémonie de remise du prix littéraire de biographie historique 2021 dans la salle du conseil de l’abbaye de Brantôme (24310). Entrée libre mais réservation possible au : 06 15 93 78 88.

Dimanche 24 :  Fête d’Automne organisée par Abjat en Fête à Abjat-sur-Bandiat (24300)

Lundi 25 : Visite spéciale familles à la grotte de Villars (24530) visite ludique adaptée aux enfants de 5 à 12 ans. Renseignements et réservations au : 05 53 54 82 36.

Mardi 26 : Marché de Mazeyrolles (24550) produits frais, locaux et de saison, de 8h30 à 12h30.

Mercredi 27 : chasse aux trésors d’Halloween pour les enfants de 6 à 10 ans à 15h. Rendez-vous 1 rue des récollets quai Cyrano à Bergerac (24100). Tarifs : gratuit pour les moins de 6 ans, 8€ pour les 6 à 10ans et 2€ par accompagnant. Renseignements et réservations au: O5 53 57 03 11.

Jeudi 28 : Journée du film d’animation : Kerity, la maison des contes à la Ferme du Parcot à Echourgnac (24410). Renseignements et réservations au: 05 53 81 99 28.

Vendredi 29 : Le 11ème édition salon rue des métiers d’art réunira une trentaine de professionnels des métiers d’art : décoration, arts de la table, bijoux et accessoires de mode… Découvrez des métiers rares et des créations de grande qualité ! Le salon se tiendra au centre-ville de Nontron (24300) et sera ouvert de 14h-19h, prix de l’entrée : 2€.

Samedi 30 : Fête d’Halloween à la salle polyvalente de La Chapelle-Faucher (24530). Renseignements et réservations au 06 89 23 50 89.

Dimanche 31 : Jeu burger quiz avec repas burger au moulin du Duellas de Saint-martial-d’artenset (24700). Renseignements et réservations au : 06.84.17.64.63

ZÉRO DÉCHET DORDOGNE : UNE ASSOCIATION DE SENSIBILISATION POUR UN QUOTIDIEN ZÉRO DÉCHET, ZÉRO GASPI

L’association Zéro Déchet Dordogne est l’un des 120 groupes locaux de l’association nationale Zéro Waste France. Zéro Déchet Dordogne porte donc les valeurs et les missions de Zéro Waste France sur le territoire de la Dordogne. La mission de Zéro Waste France c’est de réduire le gaspillage et la production de déchets à leur source. La vision de l’association prend place dans le cadre d’une transition écologique globale, elle participe au respect des droits humains à une meilleure prise en compte des générations à venir et des populations les plus défavorisées. Pour Zéro Waste France, il ne s’agit pas uniquement de promouvoir le recyclage. Bien qu’elle l’encourage, l’association voit plus loin ou plutôt plus tôt. En premier lieu, elle s’intéresse aux moyens de production des biens. Pour préserver les ressources naturelles disponibles, elle soutient l’écoconception et l’économie circulaire. Dans cette même dynamique, Zéro Déchet Dordogne encourage les citoyens à utiliser leurs biens le plus longtemps possible : réutiliser, partager, mutualiser l’accès aux biens, c’est aussi leur donner une seconde vie. Avant de jeter un objet, êtes-vous bien sûr d’avoir exploité toutes ses potentialités ? Si tel est le cas, pensez à la meilleure manière dont vous pourriez vous en séparer. Le compostage et recyclage permettent de revaloriser vos déchets.

Pour consommer de manière plus responsable, Zéro Déchet Dordogne vous encourage à :

1 – Refuser : ne vous encombrez pas de biens superflus, n’utilisez que ce dont vous avez besoin et favorisez les produits que vous pourrez revaloriser une fois que leur usage premier ne sera plus possible.

2 – Réduire : il s’agit là du classique “est-ce que j’en ai vraiment besoin ?” Question que l’on ne se pose peut-être pas aussi souvent qu’on le penserait. En dehors de résister à l’achat d’une nouvelle paire de baskets, avez-vous pensé à ne prendre que la quantité dont vous avez besoin au supermarché ? Pour éviter le gaspillage portez votre attention sur le suremballage, les quantités de nourriture que vous mettez dans votre panier et leur date de péremption…

3 – Réutiliser : louez, empruntez, donnez, recevez, achetez d’occasion, réparez, rénovez…. Il existe une multitude de façons de trouver une nouvelle vocation à vos biens.

4 – Recycler : un produit en fin de vie ? Est-ce que son usage ou sa matière peut être revalorisés ?

5 – Rendre (à la terre) : si votre produit se compose de matière organique, n’hésitez pas à le composter !

MOBILISONS NOUS POUR UNE DORDOGNE PLUS RESPONSABLE !

Pour donner vie à sa vision, Zéro Déchet Dordogne met régulièrement en place de nombreuses actions sur le territoire. Parmi ces actions de sensibilisation et d’accompagnement à destination de publics variés on retrouve par exemple :

Pour initier les enfants, qui n’auraient pas pu bénéficier de ce dispositif, vous pouvez aussi télécharger un livret dédié juste ici.

Vous êtes une famille / un foyer de Périgueux ou des alentours et vous avez envie de tenter l’expérience ? Vous avez jusqu’à fin octobre pour vous inscrire. Pour contacter Zéro Déchet Dordogne, vous pouvez leur écrire sur leur page Facebook  ou par mail à l’adresse:  dordogne@zerowastefrance.org

Mais les actions de Zéro Déchets Dordogne sont loin de se limiter à ces trois exemples. L’association vous accompagne aussi en animant des stands sur vos événements en vous aidant dans leur mise en place pour limiter votre production de déchets. Elle assure aussi la formation des élus, entreprises etc…

Alors si vous êtes de Dordogne et que d’une manière ou d’une autre, vous voulez vous lancer dans le zéro déchet, n’hésitez pas à contacter Zéro Déchet Dordogne !

Périgueux chef-lieux de la Dordogne et 2000 ans d’Histoire au coeur du Périgord Blanc

La ville de Périgueux est la capitale culturelle et touristique du Périgord blanc. Située au coeur de la Dordogne, dans la vallée de l’Isle, Périgueux est reconnue comme ville d’art et d’histoire depuis 1985. Le chef-lieu du département possède d’ailleurs 44 monuments historiques inscrits ou classés. Trois de ses musées sont aussi labellisés Musées de France. La “petite Rome” telle qu’elle est surnommée a été fondée au Ier siècle avant Jésus-Christ. La ville portait alors le nom de Vesunna, divinité aquatique tutélaire vénérée par les peuples gaulois. Périgueux telle qu’on la connait n’a vu le jour que sous le règne de Saint-Louis, en 1240, après la signature d’un acte d ‘union entre le comte de la cité et les bourgeois du Puy Saint-Front.

À la Renaissance, Périgueux devient un carrefour marchand majeur de la région et jouit d’une grande réputation commerciale. Sous le Second Empire, l’arrivée des chemins de fer lui amène de nouveaux habitants. La ville s’étend. À l’heure de la Grande Guerre, bien que géographiquement éloignée des champs de bataille, Périgueux participe à l’effort de guerre et les ateliers des cheminots y contribuent en fabriquant des obus. Un soutien de la ville qui s’est aussi illustré pendant la Seconde Guerre mondiale. Périgueux alors située en zone libre, héberge plusieurs réseaux de la Résistance.

Site gallo-romain, tour Mataguerre et Cathédrale Saint-Front, un patrimoine historique et architectural unique en Dordogne

Le parc et la tour Vésone : construit au XIXe siècle et remodelé en 1972, le parc de Vésone s’étend sur une superficie de 6 440 m2. Les jardins s’organisent autour de l’antique Tour de Vésone. Cette dernière date du II siècle après JC et reste le seul vestige du temple de la déesse Vesuna. Déesse des eaux issue de la mythologie gauloise comme en atteste la terminaison onna ou –unna, commune aux divinités gallo-romaines aquatiques et qui signifie « fleuve » en langue celtique. Autrefois cette tour était couverte de marbre à l’extérieur comme à l’intérieur. La tour Vésone correspond à la cella, c’est-à-dire à la partie centrale du temple qui abritait les représentations de la déesse et à laquelle seuls les prêtres pouvaient accéder. Haute de 24m avec des murs de plus de 2 mètres d’épaisseur, la tour Vésone est un monument emblématique de Périgueux. La légende raconte même que la brèche qui la caractérise résulte d’un coup d’épée donné par Saint-Front lui-même contre ce temple du paganisme.

La tour Mataguerre : tour ronde construite au XIIIe qui s’élève à 17,60 m de hauteur, la tour Mataguerre repose sur une base polygonale. Au Moyen-âge, elle faisait partie d’un ensemble de remparts. Ces derniers protégeaient l’enceinte du Puy Saint front qui correspond aujourd’hui à l’actuel centre-ville. La tour Mataguerre est classée monument historique depuis 1840. Propriété de la ville, elle peut se visiter. Grâce à un accès à son chemin de ronde, elle offre un point de vue exceptionnel sur la ville de Périgueux.

La Cathédrale Saint-Front : monument incontournable de Périgueux, la cathédrale Saint-Front et ses coupoles byzantines si caractéristiques dominent la ville depuis le IVe siècle. En effet le monument fut d’abord une église, puis une abbaye pour finir par obtenir le titre de cathédrale au XVIe siècle. Si la cathédrale Saint-Front se démarque si singulièrement dans l’architecture nationale c’est que ce monument est connu pour avoir été restauré par l’architecte Paul Abadie au XIXe siècle. Celui-là même qui construit plus tard le Sacré Cœur de Paris. La cathédrale Saint-Front est une cathédrale de style romano-byzantin reconnue. En effet, elle est classée aux monuments historiques depuis 1840 et au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. Remarquable, elle l’est aussi par son clocher qui s’élève à 62 mètres de hauteur. Il est le plus ancien clocher de France et le seul clocher de style byzantin au monde.

SOURCES :

Ville de Périgueux

Institut Iliade

Belambra

Nouvelle Aquitaine tourisme

France 3

Guide du Périgord

Musée du patrimoine

Guide du Périgord

Sarlat info

Dordogne Périgord tourisme

Tourisme Grand Périgueux

LA FÉLIBRÉE : FÊTE OCCITANE POPULAIRE ET CENTENAIRE

La Félibrée est une fête populaire traditionnelle et occitane organisée tous les ans dans une ville ou un village de Dordogne. Cette grande fête a lieu tous les premières semaines de juillet. Son objectif est de  mettre en lumière la langue occitane et sa culture : musique, danses et chants traditionnels.

La première édition de la Félibrée a vu le jour le 20 septembre 1903 à Mareuil-sur-Belle à l’initiative de l’association Lo Bornat dau Perigòrd. Depuis, l’événement a pris de l’ampleur jusqu’à devenir un rendez-vous incontournable de la vie périgourdine. Chaque année, ce sont des milliers de personnes qui se retrouvent autour de la culture occitane et du patrimoine de Dordogne. Le choix du lieu où se déroule la Félibrée est fait par l’association fondatrice. Le chef-lieu désigné pour accueillir la Félibrée se pare alors de guirlandes où des milliers de fleurs de papier colorées sont accrochées pour l’occasion. Cette itinérance de la Félibrée s’explique par les anciens voyages des troubadours qui véhiculaient la langue d’oc, ses chansons, ses histoires et sa culture dans toutes les cours d’Europe.

Pour l’occasion, périgourdins et visiteurs venus d’ailleurs se parent de leurs plus beaux costumes traditionnels et habits d’époque. Ainsi, sous les guirlandes de fleurs dansent coiffes de dentelles, fichus brodés, longues jupes aux bras des grands feutres noirs, amples blouses blanches et gilets de velours noir. Après avoir écouté chants traditionnels, dansé les danses folkloriques a lieu l’élection d’une reine de la Félibrée. Choisie par le maire, elle parade dans les rues aux bras du Majoral du Félibrige. Le Majoral est un des membres de l’académie du Félibrige. Cette académie est appelée consistoire, garante de la philosophie félibréenne, Messe, repas, pièces de théâtre, danses et chants en langue d’oc continuent de rythmer la journée pour le plus grand plaisir des visiteurs.

LO BOURNAT DAU PERIGÒRD ASSOCIATION HISTORIQUE DE DÉFENSE DE LA CULTURE OCCITANE PÉRIGOURDINE

La Félibrée, fête de la langue d’oc et des félibres, fête de la terre et de la tradition périgorde ; ou mieux encore, fête de l’espérance et de la convivialité de tout un peuple qui se réunit pour s’offrir à la fois une journée d’idéal mais aussi un forum de rencontres qui fait de la Félibrée le grand rassemblement populaire voulu pour témoigner et comprendre. Témoigner d’une identité, d’une volonté de rester différents, comprendre une nouvelle esthétique qui puise ses raisons de vivre et d’espérer au plus profond de la terre natale.

Jean Monestier – 1984

Ces mots sont ceux de Jean Monestier. Ancien dirigeant de la revue Lo Bornat, il fût également le président du Bournat du Périgord et de l’Académie des Arts et Lettres du Périgord dès 1979. Il fût élu Majoral de Félibrige en 1976 et est aussi l’auteur de recueils de poésies occitanes.

L’histoire de la Félibrée est étroitement liée à celle du Bournat du Périgord. Lo Bornat dau Perigòrd est une école félibréenne, c’est à dire une des 150 associations réparties en Pays d’Oc, qui défendent sa langue et en font la promotion via diverses actions dans les domaines de l’enseignement, de l’édition, de la chanson, du théâtre ou encore de la valorisation du patrimoine artistique, historique et des traditions (2).

En occitan, lo bornat signifie “la ruche” car métaphoriquement, l’association rassemble toutes les abeilles qui oeuvrent pour la défense de la langue et de la culture d’òc. L’école félibréenne Lo Bornat dau Perigòrd oeuvre donc pour la défense de la langue, de la tradition, de la culture occitane et de tout ce qui peut faire le Périgord. En dehors de l’organisation annuelle du grand événement qu’est la Félibrée, l’association veille tout au long de l’année à la défense et la promotion de la langue, de la musique, des vieux métiers, de l’artisanat et des traditions, culinaires notamment.

SOURCES :Caruso 24 Sarlat TourismeFrance BleuDordogne Périgord tourisme(1) Félibrige(2) FélibrigePage Facebook du Bournat du Périgord

LA DORDOGNE LE NOUVEL HOLLYWOOD ?

Eeeeeeeet ACTION ! Vous ne le savez peut-être pas, mais vous fréquentez une star de cinéma. Et oui, la Dordogne n’est pas seulement une destination plébiscitée par les touristes, notre département est aussi prisé par les réalisateurs ! Grâce à un patrimoine historique et architectural unique et formidablement préservé, la Dordogne offre aux passants des décors hors du temps qui ont attiré l’oeil des professionnels du grand écran !

Grâce à la grande variété de paysages proposés la Dordogne est le décor rêvé pour les équipes de production : campagnes, villes, sites préhistoriques, villes médiévales et châteaux sont autant de possibilités pour les réalisateurs de donner vie à leur scénarios dans les meilleures conditions. Pour les y aider le Bureau d’accueil des tournages (BAT) un service proposé par l’association Ciné-Passion en Périgord et soutenu par la région recense tous les lieux publics et privés qui pourraient intéresser les professionnels du cinéma. Afin de favoriser cet élan et d’entretenir le rayonnement culturel de la Dordogne, le Conseil Départemental a également mis en place un fonds de soutien à la production cinématographique et audiovisuelle depuis 2008. (1)

Cyrano de Bergerac n’est pas le seul personnage à avoir foulé le territoire périgourdin. Alors mettons aujourd’hui un coup de projecteur sur les lieux emblématiques de notre patrimoine local qui ont inspirés de nombreux réalisateurs.

FILMOGRAPHIE DU TERRITOIRE PÉRIGOURDIN

Pour vous donner une idée de la florissante carrière cinématographique du département de la Dordogne, voici une liste (non exhaustive) des films qui ont été tournés en totalité ou en partie sur ses terres. (2)

SOURCES :

(1) Ciné-passion 24

(2) Sarlat tourisme

(2) Périgord Vert

(2) Film France 

(2) France Bleu

Copyright © 2021. Le Périgourdin. Site internet réalisé par Artefact Design.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram